Sur l’auteur

Javier Valverde (Donostia 1956) est peintre “depuis toujours”. Autodidacte, il a grandi dans une ambiance artistique, liée à la peinture, la littérature et la musique. Pendant son enfance la famille faisait de longs séjours à Ayalde, la maison-atelier de son père, le peintre Antonio Valverde, à Oiartzun. Ayalde était souvent le centre de réunion de nombreux artistes, amis de son père.

En 1979 il obtint le premier prix au Certamen de Artistas Noveles de Gipuzkoa. Déjà il connaissait, par l’intermédiaire de sa soeur, la peintre Rosa Valverde, un groupe d’artistes parmi lesquels se trouvaient Vicente Ameztoy, Ramón Zurriarain, José Luis Zumeta et Juan Luis Goenaga.

Poussé par ces rencontres, événements et influences il décida de prendre définitivement le chemin de la peinture pour ne plus le quitter. Alors il se réfugia à Oiartzun, d’abord dans la maison familiale, Ayalde et dans la ferme Maimotz, dans la montagne, plus tard.

Valverde vit plongé dans la nature, vigilant de tout ce qui arrive dans son sein, si les arbres ont déjà poussé ou si le vent des derniers jours aura abattu quelques hêtres. Cette nature, tamisé à travers sa particulière vision poétique est à l’origine des tableaux à touches surréalistes..

Actuellement il continue à avoir sa maison et son atelier à Oiartzun. Maintenant au sommet d’une des collines proches au village, toute la vallée devant soi, face aux Peñas de Aya qui l’accompagnent toujours.